Archetiers connus et méconnus


ARCHETIERS CONNUS ET MECONNUS







« DEVOIR DE MEMOIRE »




  1. Pour effectuer une recherche : Touche "Ctrl" + f
  2. Nota : certains noms d'archetiers ont un lien avec une page du blog (lien rouge)


ADAM Jean (F-1767 / 1849). A. Probablement luthier également. Originaire de Mirecourt, il a certainement travaillé pour Tourte. Son fils, Jean Dominique, exercera lui aussi la profession. Son petit-fils s'appelle également Jean Adam (dit Grand-Adam).



ADAM Jean, dit Grand Adam (F-1823 / 1869). A. Né à Mirecourt. Son grand-père s'appelait aussi Jean. Fils de Jean Dominique, qui se charge de sa formation de 1835 à 1842. Installé à Paris (travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume de 1842 à 1853). De retour définitivement à Mirecourt en 1853, où il s'établit à son compte. Eut un fils : Nicolas Grand Adam.



ADAM Jean Dominique (F-1795 / 1842). L. A. Fils de Jean Adam, auprès duquel il effectue sa formation, et qu'il va surpasser. Il eut lui aussi un fils (Jean, dit Grand Adam), dont les archets furent souvent copiés, et toujours estimés.



ADLER Otto August Reinhard (D-1910). A. Etabli à Mittenwald, près de la frontière autrichienne.



ANCIAUME Jean Pierre (F- 1794 / vers 1825). A. Originaire de Mirecourt.



ANTOINE Etienne François (F- 1796 / 1855). A. Né et mort à Mirecourt. Décède le 21 janvier 1855 à Mirecourt (profession à son décès: tourneur en bois).



ATTREPACH Pierre Fourrier (F- 1820 / 1857). A. Né et mort à Mirecourt.



AUBRY François (F- avant 1737 / après 1762). A.



AUBRY Jean François (F- 1816). A. Originaire de Mirecourt.



AUCHAD Emile (F-début XXe). A.



AUDINOT Jacques (F-1922 / 1992). L. A. Fils et élève de Pierre. Luthier de formation. A 14 ans, travailla chez Roger & Max Millant (cela durera 33 ans, jusqu'à la fermeture de cette Maison, en 1969). S'intéresse à l'archèterie vers 1955, grâce à Jean-Jacques Millant. En 1969, reprit l'atelier de Gabriel Houfflack (rue de Saint-Petersbourg à Paris). Eut un fils archetier : Pascal (1957), qui lui succède en 1984, date de sa retraite.



AVERNA Alfred (I-1902). L. A. Fils d'Alphonse et neveu de Gesualdo (luthiers également). Luthier du Conservatoire "Vincenzo Bellini" de Palerme. Récompensé à plusieurs reprises lors d'expositions nationales.



BAILLY Antoine (F-1734 / 1802). L. A. Installé à Mirecourt jusqu'en 1771.



BAILLY Augustin (F- 1731 / 1816). A. Né et mort à Mirecourt.



BAILLY Claude François (F-1765 / 1844). A. Né et mort à Mirecourt.



BARBE Auguste (F-1853 / 1902). A. (Barbé) Ses prénoms exacts : Mathias Théophile Auguste. Fils de Dominique. Né et mort à Mirecourt. Cousin germain de Télesphore. Employé par Gand & Bernardel à Paris (1886), puis établi à Mirecourt (1897). Eut un fils : Pierre Auguste.



BARBE Pierre Auguste (F-1881 / 1914). A. Fils d'Auguste. Travailla chez Thibouville-Lamy (1906 & 1911).



BARIL Emile (F-1892 / 1912). A. Né et mort à Mirecourt.



BARJONNET Georges Emile (F-1903 / 1987). A. Fils de Jules-Henri. Formé chez Cuniot-Hury, puis Ouchard Père (chez qui il resta jusqu'en 1937). Travailla ensuite pour Ouchard Fils, puis pour Thibouville-Lamy (de 1943 à 1968), et enfin pour Roger Gérome, de 1969 à 1980, date à laquelle il prit sa retraite.



BARJONNET Paul (F-XXe). A. Travailla pour Ouchard Père.



BARJONNET René Henri (F-avant 1907 / après 1926). Fils de Jules-Henri. Travailla chez Ouchard puis chez Thibouville-Lamy.



BAROUX : voir MOUSSELET.



BARRET Joseph (F-1819 / après 1841). A. Né à Mirecourt.



BARTLE François Mary (F-avant 1756 / après 1778). A.



BARTOLI François : voir Bartle



BASELERE Brice : voir Bazelaire



BASSLER Richard (D-1891). A. Etabli à Markneukirchen (sa ville natale) en 1945.



BAUL Emile (F-XIXe). A. Travailla pour Cuniot-Hury (1906).



BAUR Martin (D-1793 / 1875). L. A. Installé à Stuttgart (1824). Avait comme clients la plupart des musiciens de l’Orchestre de Stuttgart.



BAUSCH Louis Christian Auguste (ou Ludwig August Christian) (D-1805 / 1871). L. A. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume, à Paris, vers 1840. Ses archets étant d’une excellente qualité, il fut surnommé le Tourte allemand. Il collabora probablement avec le violoniste Spohr. Médaille d’argent (en tant que luthier) à l’exposition de Dresde (1840). Luthier attitré de la Cour de Nassau (1861). Eut deux fils : Louis et Otto, avec lesquels il s’associa.



BAUSCH Otto (D-1841 / 1875). L. A. Fils de Louis Christian Auguste, auquel il succéda en 1871.



BAZELAIRE Brice (F-1745 / 1822). A. Né et mort à Mirecourt.



BAZIN Charles Alfred (F-1907 / 1987). A. Fils de Charles-Louis, chez lequel il travailla (1922). Etabli à son compte en 1945, à Mirecourt également, puis prit la succession de son père en 1952. Retraité en 1980, il fut le dernier archetier de cette grande famille. Il marqua ses archets comme son grand-père : C. Bazin.



BAZIN Charles Louis, dit Louis Bazin fils (F-1881 / 1953). A. Fils et élève, puis successeur (1907) de Charles-Nicolas Bazin II. Plusieurs archetiers travaillèrent chez lui (Granier, Lorange, Tournier, Delprato, Lapierre, Ouchard, Jacquemin, Dumont, Couturieux, Richaume, Bourgeois, Bontemps, Husson…). Signa ses archets "Louis Bazin". Eut 2 fils : René et Charles-Alfred.



BAZIN Charles-Nicolas I (F-1831 / 1908). A. Frère de François-Xavier.



BAZIN Charles-Nicolas II, dit Charles Bazin fils (F-1847 / 1915). A. Fils de François-Xavier, qui s'occupe de sa formation (1859), et dont il prendra la succession (1865). Ses archets sont très recherchés. Travailla pour Nestor Audinot, Charles Brugère, Joseph & Pierre Hel, Georges Chanot, Charles Peccatte… Fut également membre du Conseil municipal de Mirecourt (sa ville natale). Eut 3 fils : Emile, Gustave et Charles-Louis.



BAZIN Emile Joseph (F-1868 / 1956). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Charles-Nicolas Bazin II. D'abord archetier, puis professeur de musique (1894).



BAZIN Eustache-Joseph (F-1823 / 1864). A. Né et mort à Mirecourt. Cousin de François-Xavier. Ne pas confondre avec Joseph-Eustache, père de François Xavier (1785/1863), mais qui ne fut ni luthier, ni archetier, ni même musicien.



BAZIN François-Xavier (F-1824 / 1865). A. Frère de Charles-Nicolas Bazin I, et père de Charles-Nicolas Bazin II. Probablement formé par Dominique Peccatte à Paris, puis s'établit à Mirecourt vers 1840. Un catalogue de Louis Bazin fils mentionne sa "Manufacture d'Archets de violons - Maison fondée en 1840".



BAZIN Gustave (F-1871 / 1920). L. A. Fils de Charles-Nicolas Bazin II. Débuta archetier (travaillant notamment pour Collin-Mézin à Paris de 1888 à 1891), puis s'orienta entièrement vers la lutherie (S’installa à Mirecourt, sa ville natale). Médaille d’or à l’Exposition de La Rochelle (1898).



BAZIN René (F-1902 ou 1906 / 1982). L. A. Fils et élève de Charles-Louis (pour l’archèterie), élève de Dieudonné (pour la lutherie). Travailla chez Marcel Vatelot à Paris, et chez Fridolin Hamma à Stuttgart.



BEAU Claude (F-1774 / 1848). A. Né et mort à Mirecourt.



BEAUJARD (ou Baujard) Auguste (F-1829 / 1888). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870). Mort à Mirecourt.



BERNARD Auguste Marcel (F-1899 / 1922). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1913). Fut marié à Lucienne Paule AUBRY, luthière.



BERNARD Jacques (F-1757 / après 1780). A. Né à Mirecourt.



BERNARD René Joseph Maurice (F-1905 / 1979). A. Travailla pour François Lotte (1931) puis Roger Lotte (1970). Mort à Mirecourt.



BERNDT Erdmann (D). A. Etabli en Saxe, ainsi que son frère Max.



BERNDT Max (D). A. Frère de Erdmann, établi également à Remtengruen.



BICHET Louis (F-1765 / 1838). A. Né et mort à Mirecourt.



BICHET Mansuy (F-XVIIIe). A. Originaire de Mirecourt.



BIEDERMANN Wilhelm (D-début XXe). A. Etabli en Saxe.



BIENFAIT Paul Emile (F-1857 / début XXe). Né à Rouen. Musicien puis archetier. Travaille à Paris en 1890. Signe P. E. Bienfait



BLAISOT Nicolas (F-1762 / 1844). A. Mort à Mirecourt.



BLANKL. (D-fin XIXe). A. Etabli à Breitenfeld.



BLOSS Ernest (D-XIXe). A.



BOHMANN Joseph (TCH-1848). A. L. Installé tout d'abord à Berlin, il émigra aux Etats-Unis (Chicago) en 1873.



BONLARRON Camille (F-1910 / 1990). A. Né et mort à Mirecourt.



BONNARD François (F-1801 / 1846). A. Né à Luxeuil, mort à Mirecourt.



BONTEMPS Jules (F-1878 / 1946). A. Travailla pour Cuniot-Hury (1906), puis pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921). Mort à Mirecourt.



BOTTINI André (F-début XXe). A. Peut-être aussi luthier.



BOTTINI Fernand (F-début XXe). A.



BOUKO Ernest (F-1873). A. Travailla pour Cuniot-Hury (1901).



BOURBON Paul (F- début XXe). A.



BOURGEOIS Auguste (F-1906 / après 1931). A. Travailla pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921).



BOUVARD Henri Albert (F-1894 / 1953). A. Né et mort à Mirecourt. Fils d' Adrien Eugène BOUVARD, luthier.



BRICQUEL Joseph Constant Victor (F-1885 / 1914). A. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1901 (seul son troisième prénom était utilisé).



BRIQUEL Victor : voir Bricquel.



BROUILLIER Eugène, dit "Victor" (F-1887 / 1951). A. Fils d'Eugène. Travailla chez Cuniot-Hury (1901), Charles-Nicolas Bazin II (1906), Laberte (1911), puis pour Louis Bazin, Bailly (1920), avant de créer en 1925 la "Maison Brouillier & Lotte", avec François Lotte. Cette association ne dure qu'un an, et "Victor" se met à son compte. En 1931, il retravaille pour Laberte.



BRUGERE Louis Emile (F-1902 / 1941). A. Né et mort à Mirecourt. Louis Brugère travailla pour Ouchard Père.



CABASSE Jean (F-1731 / 1800). A. Né à Mirecourt.



CABLEY Jean Claude (F-1721 / 1782). A. Né et mort à Mirecourt.



CARDOT Charles Ernest (F-1868 / 1953). A. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1901 et en 1906, chez Thibouville-Lamy en 1926. Mort à Mirecourt.



CASTAGNERI André (F-1730 / 1750). L. A. On a retrouvé dans son atelier parisien (en 1747) les premiers modèles d'archets à vis, sans toutefois savoir s'il en est réellement l'auteur.



CASTAGNERY : voir Castagneri.



CERQUANT Charles Joseph (F-1786 / 1843). A. Mort à Mirecourt.



CHARDON André (F-1897 / 1963). L. A. Fils de Marie-Joseph. Suit une formation de luthier (1912), puis se spécialise plutôt dans l'archèterie à partir des années 1920. Participe à l'Exposition de Paris (1937) où il s'installe définitivement. A la mort de son père (1949), il reprend le flambeau en se consacrant plus à la lutherie, aidé par sa sœur, Joséphine.



CHARPENTIER Henri Paul (F-1848). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870).



CLAINE Jean (F-1750 / 1800). A.



CLASQUIN Célestin Emile (F-1875 / après 1928). A. Fils de Fourier Emile Clasquin. Travailla chez Thibouville-Lamy (1901 et 1906), puis pour Charles Brugère, Marcel Vatelot… Etabli à son compte après sa démobilisation (1918).



CLAUDE Vincent (F-1748 / après 1786). A. Né à Mirecourt.



CLAUDOT Charles François (F-1750 / 1828). L. A. Mort à Mirecourt.



COLAS Prosper (F-1842 / 1919). A. Travailla pour Jean-Baptiste Vuillaume à Paris, de 1873 à 1874, avant de s'établir à son compte.



COLLE Quentin : voir Collet



COLLET Charles Jean-Baptiste, 2e Fils (F-1840). A. Né à Mirecourt.



COLLET Etienne (F-1806 / 1850). A. Né et mort à Mirecourt.



COLLET (ou Colle) Quentin, le Fils (F-1838). A. Né à Mirecourt.



COLIN : voir Collin



COLLIN Charles Augustin (F-1774 / 1834). A. Né et mort à Mirecourt. Père de Jean-Baptiste.



COLLIN (ou Colin) Jean-Baptiste (F-1820 / 1886). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Charles Augustin.



COLLIN Jean-Baptiste Nicolas Joseph (F-1800 / 1880). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870).



COLLIN (ou Colin) Louis (F-1745 / 1784). A. Né à Mirecourt, mort à Paris.



COLLIN (ou Colin) Nicolas (F-1731 / 1806). A. Mort à Mirecourt.



COLLIN (ou Colin) Paul Louis (F-1904 / 1969). A. Mort à Mirecourt.



CONTAL Charles Fourrier, dit Chipot (F-1884 / 1915). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1901).



COUTURIEUX Alphonse (F-début XXe). A. Probablement né à Mirecourt. Frère d'André.



COUTURIEUX André Louis Léon (F-1904 / 1986). A. Frère d'Alphonse. Travailla pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921).



COUTURIEUX Claude Joseph (F-1801 / 1866). L. A. Né et mort à Mirecourt.



CUNIOT Eugène, dit CUNIOT-HURY (F-1861 / 1910). A. Formé par son père (Pierre), qu'il seconda dans son atelier de Mirecourt, avant de lui succéder en 1884. Marié en 1894 à Françoise Hury (d'où sa signature "Cuniot-Hury", ou encore "C.H").



CUNIOT Nicolas Charles (F-1833 / 1909). A. Frère de Pierre. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870), puis s'installa à Mirecourt.



CUNIOT Pierre (F-1839 / 1884). A. Frère de Nicolas-Charles. Effectua probablement sa formation chez Bazin (1850). Etabli à Mirecourt (1873). Son fils Eugène prendra sa succession.



CUNIOT-HURY : voir Cuniot Eugène.



CURIEN Charles Joseph (F-1865 / 1928). A. Né et mort à Mirecourt.



DASSIGNY Jacques (F-avant 1754 / vers 1800). A.



"DECOMBE Jacques-François (F-XVIIIe / 1806). L. Premier ouvrier chez Jean-Baptiste SALOMON en 1789. Installé quai de l'Ecole à Paris en 1800. Egalement éditeur de musique (1795). François Xavier TOURTE y vendait ses archets."



DEHAYE (dit Salomon) Jean-Baptiste (F-XVIIIe / 1767). L. A.



DELAINE Jean-Baptiste (F-1766 / 1847). A. Né et mort à Mirecourt.



DELETTRE Charles (F-avant 1737). A.



DELPRATO Antoine (F-1838 / 1903). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1901).



DELPRATO Eugène Marcel (F-1903 / 1970). L. A. Né à Paris. Marcel Delprato travailla chez François Lotte (1931) et Victor Brouillier, puis pour Charles-Louis Bazin. Mort à Mirecourt.



DELPRATO (ou Del Prato, ou Félix) François (F-1769 / 1836). A. Né et mort à Mirecourt.



DEMARET Joseph Emile (F-1838 / 1897). A. Né et mort à Mirecourt.



DEMAY (ou Demey) Etienne Justin (F-1810 / 1869). A. Né et mort à Mirecourt.



DEMEY : voir Demay



DIDELIN Henry (F-1729 / 1795). L. A. Mort à Mirecourt.



DIDELIN Nicolas Henri Gabriel (F-1750 / après 1795). A. Né à Mirecourt.



DIDELOT Jules Dominique (F-1857 / 1906). A. Né et mort à Mirecourt.



DITER Paul François (F-1879 / 1942). A. Second fils de Prosper. Formé chez Bazin fils. Associé à son frère (Justin-Victor) en 1903 à Marseille, avant de s'associer à Paul Lorange lors du départ de Justin-Victor (1927). Cesse ses activités en 1933.



DODD John (GB-XVIIIe / XIXe). A. Le "Tourte" anglais.



DOEPFER Nicolaus (D-1768). L.



DUCHAINE Jacques Philippe (F-1777 / 1806). A. Etabli avec son père (Nicolas) à Mirecourt. Eut un fils luthier, Nicolas (noté Nicolas III).



DUCHAINE (ou Duchesne, ou Duchene) Nicolas I (F-1746 / 1813). A. Installé à Mirecourt. Eut 3 fils : Nicolas (lui aussi), Jacques Philippe et Jean-Charles Joseph.



DUCHAINE Nicolas II (F-1772 / 1840). A. Fils de Nicolas I. Travailla d'abord avec son père et son frère (Jacques Philippe), puis assura seul la succession lors de leur mort (respectivement 1813 et 1806). Eut un autre frère, Jean-Charles Joseph (luthier).



DUCHENE : voir Duchaine



DUCHESNE : voir Duchaine



DUGAD André Paul (F-1900 / 1970). L. A. Travailla à Paris chez Albert Caressa de 1920 à 1932, date à laquelle il se met à son compte. Il fut rejoint en 1934 par Jules Fétique (qui resta jusqu'en 1950). Signa ses archets André Dugad.



DUMONT Auguste Joseph (F-1872 / 1937). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) de 1901 à 1906, et chez Thibouville-Lamy de 1921 à 1936.



DUMONT Louis François (F-1879 / 1941). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Bazin fils en 1906, puis pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921).



DUPONT Nicolas (F-avant 1760 / après 1780). A.



EULRY Clément, ou URY Georges Eugène (F-1821 / 1900). L. A. Fils de Claude Ury. Egalement orthographié Eury, son nom officiel est Ury, mais il signa ses archets Eulry (d'où sa position dans cette liste alphabétique). Quant au prénom qu'il adopta (Clément), il s'agit du nom de son épouse : Anne Joséphine Clément. Travailla probablement chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris, vers 1840, avant de s'installer à Mirecourt quelques années plus tard. Semble s'être davantage consacré à la lutherie à partir de 1860. Eut un fils luthier : Eugène Georges Joseph Eulry (nom officiel cette fois). Ne pas confondre avec Georges Eugène Eulry (né en 1853).



EURY : voir Eulry.



EURY Jacob (F-1765 / 1848). L. A. Fait ses études de lutherie auprès de son père, puis se spécialise dans l'archèterie. Installé à Paris (1807) puis à Versailles (1826).



FARFELIER  François Xavier (F-1795 / 1866). L.A. Né et mort à Mirecourt. Frère de Joseph. Reconnu comme facteur d'archets. A probablement travaillé pour Pajeot.



FARFELIER Joseph (F-1801 / 1854). L. A. Né et mort à Mirecourt. Frère de François Xavier.



FELIX : voir Delprato



FETIQUE Joseph (F-1786 / 1854). A. Né et mort à Mirecourt. Grand-oncle de Victor.



FETIQUE Jules (F-1875 / 1951). L. A. Fils de Charles-Claude. Formé chez Emile Miquel puis chez Bazin fils à Mirecourt. Travaille pour Eugène Sartory à Paris (1902) et pour Caressa & Français (1917). Un des "Meilleurs Ouvriers de France" (titre décerné en 1927). Etabli à son compte en 1934, associé à André Dugad.



FETIQUE Marcel Gaston (F-1899 / 1977). A. Fils et élève de Victor. Travailla pour son père jusqu'à la mort de celui-ci (1933), puis lui succéda.



FETIQUE Victor François (F-1872 / 1933). A. Fils de Charles-Claude. Formé par Husson (Charles-Claude), Maline (Sigisbert) et Miquel (Emile). Travailla pour Charles-Nicolas Bazin (le 2e) en 1901. Etabli à son compte en 1913. Outre son fils (Marcel) et son frère (Jules), Thomassin, Toussain, Rémi, Morizot, Weidhaas et Richaume travaillèrent pour lui. Un des "Meilleurs Ouvriers de France" (titre qu'il obtint pour l'ensemble de son œuvre). Signa ses archets Vtor Fétique.



FLEURY Albert (F-fin XIXe / après 1938). A. Etabli à Paris.



FONCLAUSE Claude Joseph (F-1799 / 1862). A. Supposé avoir travaillé chez Lupot (1820) et Tourte (1832) à Paris. Travailla plus vraisemblablement chez Etienne Pajeot, et chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris, avant de s'installer à son compte en 1840. Eut un fils luthier : Maurice Sébastien.



GARNAUD Joseph (F-1801 / après 1834). A.



GAUDE (Gaudé) Joseph (F-1818). A. Travailla probablement chez Pajeot (vers 1835). Etabli à Mirecourt (1839). Egalement luthier. Quitte Mirecourt en 1881.



GAUDE (ou Gaudré) Nicolas (F-1749 / 1784). A. Né et mort à Mirecourt.



GAUDRE Nicolas : voir Gaudé



GAULARD François Jude (F-1787 / 1857). L. A. Fils de Louis. Probablement élève de Louis Simon Pajeot. Le "M" qui suit la signature sur ses archets est l'initiale de Mirecourt, et non celle d'un prénom. Eut 2 fils : Louis Auguste et Nicolas Alexandre (luthier). Rejoint Louis Auguste à Troyes en 1855.



GAULARD (ou Golard) Louis (F-1753 / 1828). L. A. Né et mort à Mirecourt. Père de François.



GAULARD Louis Auguste (F-1812 / après 1861). L. A. Né à Mirecourt. Fils de François.



GENIN (Génin) Joseph, Fils (F-avant 1757 / après 1778). A.



GENIN Joseph Marcel (F-1840 / 1854). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Michel.



GENIN Michel (F-1807 / 1879). A. Né à Mirecourt où il effectue sa formation. Se perfectionne à Paris (1827), puis s'installe définitivement à Mirecourt. Père de Joseph-Marcel.



GERMAIN Emile (F-XIXe). L. A. Apposa sa signature sur des archets qu'il avait fait faire par l'atelier de SARTORY ou Eugène SARTORY lui-même.



GILLET André (F-1930 / 1967). A. Fils de Louis-Henri. Mort à Paris.



GILLET Charles Isidore (F-1826 / 1870). A. Né et mort à Mirecourt. Père de François-Edouard.



GILLET Georges (F-1876 / 1916). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) de 1901 à 1906.



GILLET Louis Henri (F-1891 / 1970). A. Fils de François-Edouard. Travailla chez Thibouville-Lamy (de 1906 à 1911), pour Laberte (1921), avec Eugène Sartory (1934), puis pour Georges Dupuy (1946). Eut un fils : André.



GOLARD Louis : voir Gaulard



GRAND ADAM Jean : voir Adam.



GRAND ADAM Nicolas (F-1857 / 1921). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (de 1901 à 1906) et chez Bazin (1911). Ses travaux n'atteignirent pas la qualité de ceux de son père (Jean).



GRANDCLAIRE Maurice Lucien (F-1909 / 1995). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1926).



GRANDCOLAS Paul Charles Eugène (F-1894 / 1977). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1911).



GRANDJON Pierre François (F-1902 / 1976). L. A. Né à Mirecourt, mort à Epinal.



GRANIER André (F-1881 / 1924). A. Fils et élève d'Edmond (à qui il succédera en 1922). Se perfectionne chez Brugère et Charles-Louis Bazin à Mirecourt, puis retourne à Marseille (sa ville natale) chez son père et son frère (Denis).



GRILLOT Michel (F-avant 1769 / après 1789). A.



GUCKERT (ou Kaukel, Kauker, Kunkel, Kuquier) Nicolas (1753 / après 1789). A.



GUILLAUME Lambert Aimé (F-1819 / 1893). A. Né et mort à Mirecourt.



GUINOT Charles Joseph Théodore (F-1809 / 1877). A. Archetier à Mirecourt (1836), sa ville natale.



GUINOT Jean Nicolas (F-1719 / 1784). A. Nicolas s'établit définitivement à Mirecourt en 1756.



HARMAND Charles Louis (F-1839 / 1894). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Joseph.



HARMAND Charles Nicolas (F-1826 / 1871). A. Fils de Nicolas Joseph, qui lui enseigne le métier dès l'âge de 14 ans. Travailla probablement chez Joseph-René Lafleur. Son fils Jules-Georges fut luthier.



HARMAND Joseph (F-1800 / 1845). L. A. Originaire de Mirecourt. Fils de Louis. Eut 2 fils : Nicolas-Charles (1828) et Charles-Louis (1839).



HARMAND Nicolas Charles (F-1828 / 1862). L. A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Joseph.



HARMAND Nicolas (F-1793 / 1862). A. Fils de Louis, frère aîné de Joseph. Originaire de Mirecourt. Fut également facteur d'orgues (vers 1845). Eut un fils archetier : Charles Nicolas.



HENRY Alexandre : voir Henry Henri Alexandre



HENRY Antoine (F-1769 / 1836). A. Né et mort à Mirecourt.



HENRY Dominique (F-1791 / 1860). A. Né et mort à Mirecourt.



HENRY Dominique (ou Jean-Dominique), dit Henry JV (F-1789 / 1854). A. Né et mort à Mirecourt. Etabli dans sa ville natale dès 1810. Eut 2 frères archetiers : Jean-Antoine et Etienne.



HENRY Etienne (F-1808 / 1836). A. Né et mort à Mirecourt. Frère de Dominique et de Jean-Antoine.



HENRY Eugène (F-1843 / 1892). L. A. Né et mort à Paris.



HENRY François (F-1779 / après 1845). A.



HENRY Henri Alexandre Célestin (F-1887 / 1914). A. Né à Mirecourt. Commence son apprentissage en 1901 chez Ignace DUMONT. Travaille chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1906. Tué à l'ennemi (considéré comme disparu) le soir du 11 Novembre 1914, lors de l'attaque de la Maison du Passeur en Belgique.



HENRY Jean Antoine (F-1802 / 1857). A. Né et mort à Mirecourt. Frère de Dominique et Etienne.



HENRY Joseph (F-1823 / 1870). A. Originaire de Mirecourt, travailla chez Chanot à Paris (1837), chez Peccatte (probablement vers 1840), pour Vuillaume (vers 1850) et pour Gand (vers 1855). Associé à Pierre Simon (1848). Obtint à 26 ans un diplôme d'honneur lors de l'exposition de Paris. Archets très estimés, à la fois des collectionneurs et des musiciens.



HENRY Louis Bruno (F-1884 / 1966). A. Né à Mirecourt, mort à Vittel.



HENRY Louis Eugène : voir Henry Eugène



HERLOT (ou Erlot, Harlot) François (F-1715 / 1795). A. Etabli définitivement à Mirecourt (1756).



HOTELIN (ou Autelin) Nicolas (F-1796 / 1869). A. Né et mort à Mirecourt.



HUNMBERT Claude François (F-1766). A. Né à Mirecourt.



HURY Marguerite (F-1872 / 1845). A. Née à Nîmes, décédée à Paris.



HUSSON Arthur Joseph (F-1865 / 1939). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Pierre. Travailla chez Charles-Nicolas-Bazin en 1906, puis pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921).



HUSSON Auguste, dit Husson-Mariet (F-1870 / 1929). A. Fils de Pierre. Etabli à Lyon (1910), puis Alfortville (1925). Travailla également pour Eugène Corvisier. (N.B. : Mariet est le nom de son épouse, d'où la marque "Husson-Mariet" sur ses archets).



HUSSON Charles-Claude (F-1846 / 1915). A. Fils de Claude-Charles-Nicolas. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris (1870), chez Voirin (1875), puis chez Gand et Bernardel. Etabli à Paris en 1880. (cousin du suivant).



HUSSON (Père) Claude Charles Nicolas (F-1823 / 1872). A. Frère de Pierre. Eut un fils (Charles Claude), qu'il forma, ainsi que Vigneron (père), Lamy (père)… au métier d'archetier.



HUSSON Charles Eugène Louis (F-1863 / 1937). A. Fils de Jean-Baptiste. Travailla chez Thibouville-Lamy (de 1901 à 1931).



HUSSON Jean-Baptiste Modeste (F-1837 / 1890). A. Né et mort à Mirecourt. Père de Mars-Auguste.



HUSSON Mars Auguste (F-1870 / vers 1930). A. Fils de Jean-Baptiste-Modeste. Travailla chez Thibouville-Lamy (1901), Charles-Nicolas Bazin II (1906), puis chez Vigneron Fils (vers 1920).



HUSSON Pierre, dit Husson-Dufour (F-1830 / 1912). L. A. Frère de Claude-Charles-Nicolas. Formé à l'Ecole de Peccatte. Etabli à Mirecourt. Eut 3 fils : Charles-Claude, Arthur-Joseph et Auguste. (Dufour est le nom de son épouse).



JACOB Nicolas : voir Jacquot



JACOBSEN T. (XIXe). A. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris.



JACQUEMIN André (F-1904 / 1982). A. Né et mort à Mirecourt. Frère d'Edgar. Travailla pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921).



JACQUEMIN Edgard Léon (F-1905 / 1979). A. Né à Mirecourt. Frère d'André. Travailla chez Thibouville-Lamy (1920), puis pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921). Mort à Epinal.



JACQUEMIN Joseph (F-1789 / 1832). A. Né et mort à Mirecourt.




JACQUOT (ou Jacob) Nicolas II (F-1749 / 1841). A.
Facteur d'archets à Mirecourt, y naquit vers 1750 et s'y maria  le 18 janvier 1770, avec Catherine Ambroise, de Mirecourt, âgée de vingt et un ans. Il est qualifié dans cet acte de mariage facteur d'archelets (archets), et fils de Nicolas 1er Jacquot, de Godoncourt, et de Thérèse, Moitessier, de Mirecourt. Ils eurent une fille, Jeanne Jacquot, née en 1782, qui épousa Contal, de Mirecourt, dont elle eut une fille, Suzanne, qui épousa Nicolas Maire, le fameux fabricant d'archets de cette ville. Jeanne Jacquot, épouse Contal, mourut à Mirecourt le 30 octobre 1849. Nicolas II Jacquot, le facteur d'archets, est porté sur les registres des contribuables de Mirecourt de 1780 à 1789. Sa marque est au fer chaud près de la hausse et figura à l'Exposition centennale et rétrospective de Paris en 1900. Nicolas Il Jacquot mourut à Mirecourt le 2 août 1841, à l'âge très avancé de quatre-vingt-onze ans, et, dans son acte de décès, il est dit que ses père et mère étaient aussi décédés en cette ville.


JEANDEL Henri Emile (F-1904 / 1987). A. Né et mort à Mirecourt. Frère de René. Travailla pour François Lotte (1931).



JEANDEL René Antoine (F-1902 / 1983). A. Né et mort à Mirecourt. Frère d'Henri.



JEANTROUT Paul Auguste Louis (F-1885 / 1954). A.



JOLY Charles Louis (F-XIXe). A. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1901.



JOMIER Jean (F- / 1764). A. Frère de Nicolas.



JOMIER Nicolas (F- / 1763). A. Frère de Jean, établi lui aussi à Mirecourt.



JTL : voir Thibouville.



KITTEL (1850 / 1880). A. Installé à Saint-Petersbourg



KLEIN Jean (F-1751 / après 1779). A.



KROLL Jean-Baptiste (F-1729 / 1813). A. Mort à Mirecourt.



LABANETTE Marcel (F-1912 / 1992). A. Mort à Nancy.



LABERTE Marc (F-1880 / 1963). A. Dirige la Maison Laberte (fondée en 1780) qui compte jusqu'à 500 ouvriers en 1930. Son fils Philippe (1906 / 1969), son successeur, dut fermer en 1968.



LACROSSE Jean : voir Lagrosse



LAFLEUR Jacques (F-1757 / 1832). L. A. Né à Nancy. Fit ses études à Mirecourt. S'établit à Paris (1783) et reprit l'atelier de François Lejeune (1785). Production rare et recherchée des collectionneurs. Il mourut lors de l'épidémie de choléra à Paris. Eut un fils, Joseph-René.



LAFLEUR Joseph-René (F-1812 / 1874). A. Elève de son père (Jacques). Travailla dans l'atelier de François (le fils) Lupot en 1833 avant de s'établir à son compte (à Paris). Egalement luthier et violoniste, puis éditeur à la fin de sa vie. Eut un fils luthier : Louis Alphonse.



LAFLEUR Louis Alphonse (F-XIXe). L.A. Fils de Joseph-René. Fit aussi quelques archets.



LAGARDE Antoine (F-1798 / 1882). L. A. Fils de Gabriel. Formé par son père, il travailla avec celui-ci dès l'âge de 17 ans. Répertorié en tant que professionnel de 1819 à 1847 à Mirecourt, sa ville natale.



LAGARDE Gabriel (F-1767 / 1841). A. Originaire de Mirecourt, exerça sa profession de 1780 à 1834. Eut 3 fils archetiers (Jean, Jean-Baptiste et Antoine).



LAGARDE Jean-Baptiste (F-1789 / 1859). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Gabriel. Appelé Jean pour ne pas le confondre avec son demi-frère (voir ci-dessous). Antoine (son frère), Jean et Jean-Baptiste eurent bien sûr la même formation : celle de leur père.



LAGARDE Jean-Baptiste (F-1807 / 1869). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Gabriel (d'un deuxième mariage). Eut 2 demi-frères : Antoine et Jean-Baptiste (appelé Jean), et un fils : Jean-Baptiste Auguste, archetier lui aussi.



LAGARDE Jean-Baptiste Auguste (F- 1830 / 1879). A. Fils de Jean-Baptiste (le 2nd).



LAGARENNE Nicolas (F-1800 / 1849). A. Né et mort à Mirecourt.



LAGROSSE (ou Lacrosse) Jean (F-fin XVIIIe). A.



LAMBERT Charles François Joseph, dit "Gazon" (F-1820 / après 1870). A. Né à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870).



LAMY Alfred (F-1886 / 1922). A. Fils de Joseph-Jean-Baptiste. Formé chez Bazin, travailla chez Jacquot (1901), Cuniot-Hury (de 1906 à 1911). Se mit à son compte pendant 2 ans avant de travailler pour Laberte (1921). (Voir aussi Joseph Alfred, son oncle).



LAMY Georges Léon, dit 2e Fils (F-1881 / 1915). A. Fils et élève de Joseph-Alfred. Mort "au champ d'honneur".



LAMY Hippolyte-Camille, dit 1er Fils (F-1875 / 1942). A. Elève (1890) puis successeur de son père, Joseph-Alfred, à la mort de ce dernier (1919).



LAMY Joseph Alfred, père (F-1850 / 1919). A. Fils de Jean-Joseph. Appelé Alfred (avant la naissance de son neveu, prénommé Alfred), pour le différencier de son frère Joseph Jean Baptiste (appelé Joseph). Formé à Mirecourt chez Claude-Charles-Nicolas Husson (1862). Travailla chez Joseph Voirin à Château-Thierry (jusqu'en 1875) puis avec François Nicolas Voirin (de 1876 à 1885) dans l'atelier parisien de ce dernier. S'installe à son compte en 1885. Eut 2 fils archetiers : Hippolyte-Camille (1875) et Georges-Léon (1881).



LAMY Joseph-Jean-Baptiste (F-1848 / 1906). A. Fils de Jean-Joseph. Travailla chez Joseph Voirin à Château-Thierry, puis chez Maline (1901) et chez JTL (1906). Eut un fils archetier : Alfred (1886).



LANGONET Louis (F-1869 / 1919). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla pour Cuniot-Hury (de 1901 à 1906).



LAPIERRE Marcel Charles (F-1907 / 1979). A. Travailla d'abord chez Bazin (avant la Guerre), puis chez Thibouville-Lamy (de 1921 à 1923), Brouillier & Lotte (1926), François Lotte (de 1931 à 1936), puis Louis Bazin, Louis Morizot, et Emile Ouchard (1946). Etabli à Mirecourt, sa ville natale, en 1948.



LAROSE Joseph (F-1762). A. Né à Mirecourt.



LAURENT Dominique (F-1757 / 1818). A. Né et mort à Mirecourt.



LAURENT Jean-Baptiste Marie Louis (F-1829 / 1906). L. A. Né et mort à Mirecourt.



LAURENT Pierre (F-1744 / 1817). L. Né et mort à Mirecourt. Peut-être aussi archetier.



LAURENT Pierre (F-1770 / 1822). A. Né et mort à Mirecourt.



LAUXERROIS Jean-Paul (F-1928). A. Effectue un stage de lutherie chez Marcel Vatelot (1947), puis part chez François Lotte à Mirecourt pour y étudier l'archèterie. De retour chez Vatelot (en tant qu'archetier) de 1951 à 1960, date à laquelle il abandonne la profession. Vingt ans après, s'établit à Bordeaux et reprend son métier, de 1980 à 1993, date de sa retraite. Eut un fils archetier : Pascal.



LAUXERROIS Pascal (F-1959 / 1994). A. Fils de Jean-Paul. Fit ses études chez Bernard Ouchard à Mirecourt. Etabli à Grenoble (1984), puis Lyon (1988), et enfin Paris.



LEFEVRE (LEFEBVRE signe également LEFEBURE) Toussaint Nicolas Germain (F-1746/ vers 1820). L. A. Né à Dieppe, s'installe rue du Cimetiere St jean à Paris en 1767. Maitre Luthier, il signe des archets "LEFEVRE CIMETIERE ST JEAN A  PARIS"



LEMAIRE Nicolas : voir Maire



LENOBLE Auguste (F-1828 / 1895). A. Elève de François Pecatte. Etabli à Paris en 1862. Fut le premier professeur de Charles Peccatte, avec lequel il s'associe (de 1874 à 1881).



LEO Nicolas Augustin (F-1806 / 1827). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Sébastien.



LEO Sébastien (F-1779 / 1851). A. Né et mort à Mirecourt. Père de Nicolas.



LHUILLIER Joseph Philippe (F-avant 1728 / après 1762). A.



LHUILLIER Nicolas : voir Lullier



LIEBICH E. (XIXe). A. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume, à Paris, vers 1850.



LOTTE François (F-1899 / 1970). A. Travailla probablement chez Bazin de 1906 à 1921, chez Cuniot-Hury de 1922 à 1925, et aussi pour Emile-François Ouchard (son beau-père). Créa la "Maison Brouillier & Lotte" en 1925 avec Victor Brouillier, mais cette association ne dura qu'un an. Etabli à son compte en 1926. Thomassin, Bernard, Delprato, Jeandel, Lapierre, Martin, Mathieu, Piroué, Villaume, Mangenot, ses 2 fils (Roger-François et Michel) travaillèrent pour lui. Retraité en 1960.



LOTTE René Emile (F-1890 / 1914). A. Né le 03 mai 1890 à Mirecourt. Travailla chez Charles Nicolas Bazin II en 1906. Décédé sur le champ de bataille le 16 août 1914 à Réchicourt-la-Petite (54 - Meurthe et Moselle)



LOTTE Roger François (F-1922 / 1989). A. Fils de François, qui assure sa formation dès 1936. Travailla pour Roger & Max Millant, Bernard Millant, Etienne Vatelot…



LULLIER (ou Lhullier) Nicolas François (F-1796 / après 1828). A.



Lupot François I (F- / 1804). L. A. Originaire de Lorraine, fils de Laurent. Luthier du Duc de Würtemberg de 1758 à 1769. Installé à Orléans à partir de cette date, puis à Paris avec un de ses fils, Nicolas (1794). Eut un 2e fils, appelé aussi François.



LUPOT François II (F-1774 / 1838). A. Né à Orléans. Fit son apprentissage auprès de son père (François, luthier) et de son frère (Nicolas). S'établit à Paris en 1815.



MAGNIEN Charles (F-1803 / après 1839). A. Né à Mirecourt.



MAGNIEN Jean-Baptiste (F-avant 1775 / après 1798). A.



MAIRE (ou Lemaire) Nicolas Michel (F-avant 1732 / après 1770). A. Grand-Père de Nicolas Rémy MAIRE. Registre des contribuables 1760 à 1761



MAIRE Nicolas Rémy (F-1800 / 1878). A. Travailla pour Etienne Pajeot et Jean-Baptiste Vuillaume. Etabli à Mirecourt en 1826. Petit-fils de Nicolas Michel MAIRE.



MALINE François Alexandre (F-1862 / 1922). A. Fils et élève de Jean-Joseph. Travailla (ainsi que son fils Pierre) pour Cuniot-Hury (1906) et pour Féret-Marcotte à Paris après la Grande Guerre.



MALINE Guillaume (F-1792 / 1859). L. A. Né et mort à Mirecourt. Père de Etienne Charles, Charles Théodore, François Xavier, Joseph, Nicolas, Jean-Joseph, Jean-François, Victor, tous luthiers ou archetiers.



MALINE Jean-Joseph (F-1838 / 1882). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Guillaume. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870). Eut 2 fils archetiers : François-Alexandre et Sigisbert.



MALINE Joseph (F-1817 / 1863). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Guillaume. Travailla avec son frère Nicolas.



MALINE Nicolas (F-1822 / 1877). A. Le plus connu de la famille. Fils de Guillaume. Originaire de Mirecourt. Travailla pour Jean-Baptiste Vuillaume (1840) et probablement pour Pajeot. Chevalier de la Légion d'Honneur (1849). Engagea plusieurs ouvriers - parmi lesquels ses frères, puis son fils (Nicolas Auguste Eugène, vers 1870) et ses neveux - pour faire face à la demande.



MALINE Nicolas Auguste Eugène (F-1855 / après 1917). A. Formé par son père (Nicolas), lui succède en 1877. Plus tard, ayant dû fermer son atelier, travaille chez Cuniot-Hury (1906). Eut un fils luthier : Joseph Emile.



MALINE Pierre (F-1883 / 1939). A. Fils et élève de François Alexandre. Travailla chez Cuniot-Hury (1906). S'installe avec son père en 1911, puis travaille pour Féret-Marcotte.



MALINE Sigisbert Fourrier (F-1866 / 1941). A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Jean-Joseph, qui assure sa formation. Se mit à son compte en 1886. Travailla chez Bazin fils (1906), Laberte (1921), Lotte (1931) et Ouchard (1936).



MANGENOT Henri Nicolas, père (F-1856 / 1905). A. Né et mort à Mirecourt.



MANGENOT Joseph Eugène François, grand-père (F-1831 / 1860). A. Né et mort à Mirecourt.



MANGENOT Marcel Charles, dit "Le Tozo", fils (F-1902 / 1991). A. Né à Mirecourt. Travailla chez François Lotte (1936), Thibouville-Lamy (1945) et pour Emile Ouchard (Père). Mort à Vittel.



MANGIN Jules (F-1840 / 1916). A. Travailla pour Cuniot-Hury (1906).



MARCHAND Jacques (F- XVIIIème siècle). A. Né et établi à Mirecourt où il se marie le 05 septembre 1784. Exerçait son état jusqu'à la fin des corporations en 1789.



MARCHAND Charles Louis (F-1887 / 1929). A. Né et mort à Mirecourt.



MARCHAND Geneviève (F-1905). A.



MARTIN Jean (F-1778 / 1813). A. Né et mort à Mirecourt.



MARTIN Jean Joseph (F-1837 / 1910). A. Reçut sa formation chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris (1858), puis s'installa à Mirecourt, sa ville natale (1863). Travailla pour Thibouville (1870). Travailleur, réalisant des archets de bonne (voire très bonne) qualité, il dut pourtant fermer son atelier, probablement à cause d'une mauvaise gestion (1880). Bien que n'étant plus à son compte, il continue à travailler jusqu'à sa mort.



MARTIN Jules (F-1858 / 1914). A. Né et mort à Mirecourt.



MARTIN Sigisbert (F-XXe). A. Travailla pour François Lotte (1931).



MASSICARD Auguste Paul (F-1906 / après 1931). A. Fils de Paul.



MASSICARD Marcel (F-1893 / 1914). A. Voir MAZURIER Marcel.



MASSICARD Paul Emile (F-1872 / 1955). A. Père d'Auguste. Travailla pour Cuniot-Hury (de 1901 à 1906). Mort à Mirecourt.



MASSICART : voir Massicard



MATHIEU Etienne (F-1758 / après 1785). A.



MATHIEU Henri Marie Joseph (F-1897 / 1948). A. Mort à Mirecourt.



MATHIEU Jean (F-1906 / après 1940). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1931).



MATHIEU Raymond Charles Marie (F-1899 / 1964). A. Raymond travailla pour François Lotte (1931). Mort à Mirecourt.



MATHON (ou Matton) Claude François (F-avant 1750 / après 1778). A.



MATTON : voir Mathon



MAUCHARD Nicolas (F-1794 / 1851). A. Fit probablement ses études chez Pajeot, auprès duquel il travailla sans jamais se mettre à son compte. Ses archets signés sont très rares et estimés.



MAURY François (F-avant 1743 / après 1763). A.




MAZURIER Marcel (F-1893 / 1914). A. Nait sous le nom de jeune fille de sa mère Marie Delphine MASSICARD, le 29 Octobre 1893 à Mirecourt (88500, Vosges). Il porte le nom de MAZURIER après le mariage de sa mère avec Joseph MAZURIER. Meurt le 30 Décembre 1914 à Dunkerque (59140, Nord), des suites d'une maladie contractée en service. Soldat au 79ème Régiment d'Infanterie Territoriale de Neufchâteau. Nécropole, tombe 239.



MEAUCHAND Jean-Jacques (F-1758 / 1817). A. Elève de son père (Joseph) jusqu'en 1770. Né et mort à Mirecourt.



MEAUCHAND Joseph (F-vers 1720 / 1775). A. Etabli à Mirecourt. Certains de ses archets - très estimés des collectionneurs - furent marqués "Meauchand à Paris" pour éviter des taxes douanières (Mirecourt faisant partie alors du Duché de Lorraine). Eut un fils, Jean-Jacques.



MELINE Fourier Joseph Paul (F-1881 / 1940). A. Travailla chez Thibouville-Lamy (1911 & 1921). Mort à Mirecourt.



MEZIN Joseph (F-1789 / 1869). L. A. Mort à Mirecourt.



MILLANT Bernard Georges Louis (F-1929). A. Fils de Max. Etabli à Paris en 1950. Diplôme d'Honneur à Liège (1954), Médaille d'or au concours d'Asconi Piceno (Italie-1959), Médaille de bronze du Mérite artisanal (1967), Médaille d'or à Liège (1969), Expert judiciaire près la Cour d'Appel et le Tribunal de Grande Instance (1973), Grand Prix de la Ville de Paris (1988), Président de Classe du Concours des Meilleurs Ouvriers de France, Président du Conseil Scientifique du Musée de la Lutherie et de l'Archèterie, Chevalier des Arts & Lettres et de l'Ordre National du Mérite.



MILLANT Jean-Jacques (F-1928 / 1998). A. Fait ses études chez les frères Morizot (1946), puis se perfectionne chez son père (Roger) et son oncle (Max). Etabli à son compte dès 1951. Un des "Meilleurs Ouvriers de France" (1970), puis membre du jury de ce concours national.



MILLOT Nicolas Joseph (F-1826 / 1876). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870).



MIQUEL André (F-1889 /1912). A. Né à Mirecourt. Fils de Paul-Emile. Mort des suites de ses blessures le 2 Septembre 1914 à Saint-Nicolas-de-Port (54210, Arrondissement de Nancy, Meurthe-et-Moselle). Soldat au 79ème Régiment d'Infanterie Territoriale de Neufchâteau.



MIQUEL Claude (F-1735 / 1766). A. Né et mort à Mirecourt.



MIQUEL Emile : voir Miquel Paul Emile.



MIQUEL Jean Claude (F-1739 / après 1788). A. Né à Mirecourt.



MIQUEL Jean Nicolas (F-1755 / 1790). A. Né à Mirecourt, mort en Espagne.



MIQUEL Nicolas (F-1767 / 1808). A. Né et mort à Mirecourt.



MIQUEL Nicolas (F-1816 / 1868). L. A. Originaire de Mirecourt. Egalement facteur d'orgues. Père d'Emile.



MIQUEL Paul Emile, dit Emile (F-1852 / 1911). A. Son père Nicolas se charge de sa formation. Etabli à Mirecourt, sa ville natale (1870), puis à Nancy (après 1891). Travailla pour Mennesson (dit Guarini), Jacquot, ainsi que pour Chardon. Eut un fils, André.



MOINEL Antoine Christophe (F-1783 / après 1814). A. Né à Mirecourt.



MOINEL (ou Moinet) Barthélémy (F-1752 / après 1826). A.



MOINEL Charles-Amédée (F-1893 / 1915). A. Fils de François-Xavier. Né à Paris, part à 15 ans étudier l'archèterie à Mirecourt chez Louis Bazin. Rentre à Paris 3 ans plus tard, et travaille avec son frère Emile Daniel. Mobilisé durant la Guerre, il meurt à 22 ans.



MOINEL René Joseph (F-1889 / 1932). A. Né et mort à Mirecourt. René travailla pour Cuniot-Hury (1906).



MOINET Barthélémy : voir Moinel



MONIN : voir Mouin



MORIZOT André Auguste dit "Le Citron" (F-1907 / 1978). A. Fils de Louis-Joseph.



MORIZOT Louis Gabriel, dit "Le Pompier" (F-1903 / 1988). A. Fils de Louis-Joseph.



MORIZOT (Père) Louis Joseph dit « Le Tourne Gueule » (F-1874 / 1957). Travailla chez Cuniot-Hury, puis chez Bazin fils (probablement de 1901 à 1914), pour Sartory (1918) et pour Victor Fétique (1921). Installé à son compte en 1920, secondé par ses fils (N.B. : il eut 6 enfants. 5 archetiers : Paul-Charles, Louis-Gabriel, André, Paul-Georges, Marcel-Louis, qui fondèrent la "Maison Morizot Frères" en 1937, et 1 luthier : René). Grand-Prix de l'Exposition Artisanale de 1927.



MORIZOT Marcel Louis, dit « Le Finfin » (F-1912 / 1969). A. Fils de Louis-Joseph.



MORIZOT Paul Charles, dit « Le Chef » (F-1899 / 1970). A. Fils de Louis-Joseph.



MORIZOT Paul Georges dit « Le Petit Vieux » (F-1910 / 1959). A. Fils de Louis-Joseph.



MOUIN BAYARD (ou Monin) Aimé (F-1911 / après 1926). A.



MOUIN BAYARD (ou Monin) Emile (F-1908 / après 1926). A.



MOUSSELET Charles, dit Baroux (F-1762 / après 1830). L. A. Etabli à Paris (1813).



MOUSSELET (ou Baroux) N. (F-avant 1810 / après 1830). L. A.



MOUSSET Jean-Baptiste François (F-1761 / 1792). A. Né à Paris et mort à Mirecourt.



MUNIER Marcel (F-1897). A. Né à Nancy.



NURNBERGER J.-C. (XIXe). A. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume, à Paris, vers 1860.



OUCHARD Bernard (F- 1925 / 1979). A. Fils d'Emile-Auguste, qui assura sa formation dès 1938, et avec lequel il s'installa à Paris (1941). Travailla pour Vidoudez (Maison suisse d'archèterie) de 1949 à 1971. Nommé professeur d'archèterie à l'Ecole de Lutherie de Mirecourt (1971).



OUCHARD Emile Auguste, Fils (F-1900 / 1969). A. Fils et élève d'Emile-François, à qui il succède en 1937. Quitte Mirecourt, sa ville natale, pour Paris, où il s'installe, en 1940. Grand Prix de l'Exposition des Artisans de Paris (1942). S'installe à New-York en 1946, puuis rentre en France en 1960. Eut 2 fils archetiers : Bernard et Jean-Claude.



OUCHARD Emile François, Père (F-1872 / 1951). A. Formé chez Cuniot-Hury (1886), pour lequel il travailla en 1901 et 1906. Quitta la Maison Cuniot-Henry pour se mettre à son compte (1923) dans son atelier de Mirecourt (sa ville natale qu'il ne quittera jamais). Signa ses archets "Emile Ouchard" (ne pas confondre avec Emile-Auguste Ouchard, son fils, dont il assura la formation dès 1913).



OUCHARD Jean-Claude (F-1935). A. Formé chez Louis Bazin (1949) puis chez François Lotte. Rejoint son père (Emile-Auguste) aux Etats-Unis (1954), puis travaille chez Lapierre à Mirecourt (1958), chez Max Möller à Amsterdam (de 1959 à 1968). Etabli à son compte à Mirecourt (1978). Prend sa retraite en 1993.



OUCHARD Madeleine (F-1899). A. Fille de Emile-François.



OUDOT Albert (F-XIXe). A. Travailla pour Cuniot-Hury (1901). Voir Oudot Auguste.



OUDOT Auguste, dit "Alfred Albert" (F-1884 / 1950). A. Né et mort à Mirecourt.



PAGEOT : voir Pajeot.



PAJEOT Etienne (F-1791 / 1849). A. Etabli à Mirecourt. Fils de Louis Simon. Très estimé pour ses travaux et ses recherches, perfectionniste, auteur de plusieurs petites innovations qui permirent à l'archet de continuer à évoluer. Maire et Fonclause travaillèrent dans son atelier.



PAJEOT Louis Simon (F-vers 1759 / 1804). A. Eut un fils archetier : Etienne.



PAQUOTTE Jean-Baptiste (F-1827 / 1900). L. A. Né et mort à Mirecourt.



PATENOTTE Claude Joseph (Claude Léopold) (F-1794 / 1854). A. Né et mort à Mirecourt.



PATENOTTE Claude Joseph (F-1813 / 1854). A. Né et mort à Mirecourt.



PECCATTE Charles François (F-1850 / 1918). A. Fils de François. Elève de Lenoble (1862) à Paris, travailla ensuite chez Jean-Baptiste Vuillaume, sous la direction de François Nicolas Voirin (de 1866 à 1870). Associé à Lenoble (de 1874 à 1881). Médaille d'argent aux expositions universelles d'Anvers (1885) et de Paris (1889).



PECCATTE Dominique (F- 1810 / 1874). A. Un des plus grands archetiers. Elève de Persoit (1826), chez Vuillaume à Paris. Travailla vers 1835 avec François (le fils) Lupot, et lui succèdera, à la mort de ce dernier (1838). François, son frère, le rejoint à Paris (1841). S'installe à Mirecourt (1847), laissant son atelier parisien à Pierre Simon qui lui succède. Travailla occasionnellement pour Gand et Maucotel.



PECCATTE François (F-1821 / 1855). A Installé à Mirecourt en 1843. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris (1852). Frère de Dominique.



PERRUT Pierre (F-1911). A. Né à Neufchâteau.



PERSOIT Jean Pierre Marie (F-1783 ou 1784 / après 1854). A. Installé à Paris, il est engagé par Jean-Baptiste Vuillaume en 1826 (pendant 12 ans), et forme à la même époque Dominique Peccatte. Etabli à son compte en 1838 (toujours à Paris). Prit sa retraite vers 1850.



PETITJEAN Marcel (F-1911). A. Né à Mirecourt.



PETITJEAN Paul Georges Léon (F-1899 / 1929). A. Mort à Mirecourt.



PFRETSCHNER H.-R. (XIXe). A. Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris, en 1874.



PHILBERT Joseph (F-avant 1750 / après 1770). A.



PIAT Jean, grand-père (F-avant 1729 / vers 1785). A. Mort à Rochefort.



PIAT Jean Joseph, fils (F-1789 / après 1816). A. Né à Mirecourt.



PIAT Jean Nicolas, père (F-1758 / 1804). A. Né et mort à Mirecourt.



PIAT Joseph (F-1645 / 1745). A. Mort à Mirecourt.



PICO Jean (F-vers 1880). L. A. Né à Alger.



PIERNOT Charles Emile (F-1875 / 1931). A. Frère de Marie-Louis. Travailla chez Charles-Nicolas Bazin II (de 1901 à 1906) et chez Laberte jusqu'en 1931.



PIERNOT Marie Louis (F-1880 / 1959). A. Frère de Charles-Emile. Etudie chez Bazin fils (1892) et se perfectionne chez Vigneron Père (1900), avant de travailler pour Bernardel (1906), puis Vigneron Fils (vers 1920). Se met à son compte en 1923.



PIERRON Joseph (F-1755 / après 1795). A.



PIROUE (Piroué) Alphonse André Alfred (F-1880 / 1959). A. Fils de Joseph. Fait ses études chez Bazin fils et Cuniot-Hury. Etabli à Mirecourt, sa ville natale.



PIROUE Georges (F-1904). A. Frère d'Henri. Travailla chez Cuniot-Hury et chez Thibouville-Lamy (1926).



PIROUE Henri Charles (F-1901). A. Frère de Georges. Henri travailla pour François Lotte (1931).



PITON Robert (F-1912 / après 1936). A.



POIROT François Joseph (F-1795 / 1838). A. Né et mort à Mirecourt.



POIRSON Dominique, dit Justin (F-1851 / 1917 et non 1925). A. Effectue probablement sa formation à Paris chez Nicolas Maire (1865). Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume à Paris vers 1870, puis chez Gand et Bernardel (1875), avant de s'établir à son compte en 1879. La légende veut qu'il mourut assassiné.



RADEL Philippe (F-avant 1758 / après 1778). A.



RAISON Ferry (F-avant 1748 / après 1770). A.



RAKOWSKY Aloyse (1802 / 1864). A. Né en Bohême, mort à Grenoble.



REMY Camille Joseph (F-1877 / 1960). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) de 1901 à 1906, chez Victor-François Fétique (1921) et chez Thibouville-Lamy (1931).



REMY Emile Eugène (F-1870 / 1957). A. Né à Mirecourt. Emile travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1901.



REMY Georges Auguste (F-1870 / 1919). A. Né et mort à Mirecourt. Georges travailla chez Charles Nicolas Bazin II en 1906.



RENAUDIN Charles Stéphane (F-1862 / 1923). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (de 1901 à 1906).



RENAUDIN Dominique (F-1817 / 1835). A. Né et mort à Mirecourt.



RENAUDIN Jacques (F-1819 / 1873). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Thibouville-Lamy (1870).



RENGGLY Joseph Antoine (F-1864 / 1927). L. A. Travailla chez Thibouville-Lamy (de 1901 à 1926). Mort à Mirecourt.



RICHARD Léon Gabriel (F-1888 / 1950). A. Né et mort à Mirecourt.



RICHAUME André Georges (F-1905 / 1966). A. Fils de Louis. Travailla pour Ouchard Père et pour Victor Fétique, son oncle, à Paris (1927). Se met à son compte en 1932. Un des "Meilleurs Ouvriers de France" (titre décerné par l'Etat en 1955).



RICHAUME Raymond Jules Louis (F-1900 / 1968). A. Fils de Louis. Travailla pour Charles-Louis Bazin à Mirecourt (1921) et pour Ouchard Père (1926). Changea de profession en 1950. Meurt le 18 décembre 1968 à Nancy.



ROLIN Justin Benoît Albert (F-1818 / après 1861). A. Né à Mirecourt.



ROLLIN Jean François Nicolas (F-1825 / 1877). A. Né et mort à Mirecourt.



SALOMON Jean-Baptiste : voir Dehaye.



SALZARD Jean (F-1755 / 1827). A. Né et mort à Mirecourt.



SAMUEL Jean-Claude (F-1715 / 1761). A. Etabli définitivement à Mirecourt en 1757.



SARIGNY Marie (F-1875 / 1949). A. Né et mort à Mirecourt.



SARTORY Eugène Nicolas (F-1871 / 1946). A. Un des plus grands archetiers. Fils de Joseph-Eustache qui assure sa formation. Se perfectionne à Paris chez Charles Peccatte, puis chez Joseph-Alfred Lamy (père). Se met à son compte à Paris dès l'âge de 18 ans. Obtient de nombreuses récompenses lors d'expositions internationales : médailles d'argent à Bruxelles (1887) et Lyon (1894), Grand-Prix à Paris (1900), diplômes d'honneur à Liège (1905), Milan (1906) et Londres (1908). A son retour de la Grande Guerre, il fait appel à Louis Morizot et Jules Fétique pour répondre à la demande sans cesse croissante, due à sa notoriété (elle aussi en pleine expansion) qui atteint l'Europe et les Etats-Unis. Avait un atelier à Paris et un au Perreux-sur-Marne. Mort à Paris, il est inhumé à Mirecourt, sa ville natale.



SARTORY Jean Baptiste Emile (F-1866 / 1891). Mort à 25 ans, ses travaux restent méconnus.



SARTORY Joseph Eustache (F-1839 / 1902). A. Père d'Eugène (voir ci-dessus) et de Jean-Baptiste-Emile.



SCHLERET Georges (F-1911). A.



SCHWARTZ George Frédéric (F-1785 / 1849). A. Né à Strasbourg, fils de Bernard, frère aîné de Théophile. Réalisa aussi quelques violons. Son neveu (Théophile Wilhelm) prendra sa succession.



SCHWARTZ Paul (F-1877 / 1944). A. Né et mort à Mirecourt. Travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) de 1901 à 1906.



SCHWARTZ Théophile Wilhelm (F-XIXe). A. Fils de Théophile Guillaume. Succède en 1852 à son oncle (George Frédéric).



SIMON Barthélémy (F-1811 / 1884). A. Frère de Pierre. Eut un fils, Dominique Jean-Baptiste.



SIMON Dominique Jean-Baptiste (F-1843). A. Fils de Barthélémy.



SIMON Jean (F-1804 / 1863). A. Frère de Nicolas. Originaire de Mirecourt, il aurait formé François Nicolas Voirin. Eut un fils (1835) qu'il nomma aussi Nicolas.



SIMON Nicolas I (F-1806 / 1864). A. Frère de Jean. On suppose que parmi les archets (très appréciés) qu'il réalisa, certains portent la marque SIMON FR (Simon Frères, ou plus vraisemblablement Simon Frébinet, du nom de son épouse).



SIMON Nicolas II (F-1835 / 1880). A. Fils de Jean.



SIMON Pierre (F-1808 / 1881). A. Travailla chez Peccatte (1838), puis chez Vuillaume à Paris (1840). Etabli à son compte (1844). Prend la succession de Peccatte en 1847. Associé à Joseph Henry (de 1848 à 1851). Probablement établi à Mirecourt en 1852 avant de revenir à Paris en 1878. Eut un frère, Barthélémy, archetier également.



SIRJEAN Pierre (F-1765 / après 1820). A. Fait ses études de lutherie et d'archèterie sous la direction de son père (Charles). Quitta Mirecourt (1801) pour s'établir à Paris.



SOMNY Léon Victor (F-1903 / 1971). A. Né et mort à Mirecourt.



Tainturié (F-XVIIIe). A. (probablement un nom d'emprunt - travail proche de la famille TOURTE)



THIBOUVILLE Jérôme, dit J.T.L. (F-1833 / 1902). A. Son nom complet : Louis Emile Jérôme Thibouville-Lamy explique ce "JTL". Né dans l'Eure. Travaille tout d'abord avec son père comme facteur d'instruments à vent (Paris). Installé à Mirecourt le jour de son mariage (1861), il va gérer la "Maison JTL" (lutherie, archèterie, instruments à vent, accessoires) qui produira jusqu'à 30000 instruments par an. La division "archèterie" est créée avec l'aide de Jean-Joseph Martin, en 1870. Cette maison ferma en 1968.



THIRION René (F-1771 / après 1789). A. Né à Mirecourt.



THIRIOT (ou THIRRIOT) Nicolas (F-1756 / 1826). A. Né et mort à Mirecourt. Frère de Joseph THIRIOT, le luthier de Mirecourt, facteur d'archets de 1779 à 1789. (Reg. des contribuables de Mirecourt.)



THOMASSIN Albert (F-1878 / 1942). A. Neveu de Nicolas-François-Joseph. Frère de Claude. Travailla pour Cuniot-Hury (1906), Lhuillier, et Victor-François Fétique (1921), Lotte (1931). Mort à Mirecourt.



THOMASSIN Claude Auguste (F-1865 / 1942). A. Né à Mirecourt. Neveu de Nicolas-François-Joseph, cousin de Louis-Joseph. Travailla chez Gand & Bernardel à Paris (de 1885 à 1901). A partir de 1901, se met à son compte, toujours à Paris. Archets très estimés.


THOMASSIN Jean-Baptiste (F-1802 / 1879). A.



THOMASSIN Louis Joseph (F-1856 / après 1904). A. Formé chez François Bazin. Travailla dans l'atelier parisien de François Nicolas Voirin (de 1872 à 1891), puis se mit à son compte de 1891 à 1904, toujours à Paris. Travailla également pour Nestor Audinot, Gand & Bernardel, Chanot & Chardon… Neveu de Nicolas François Joseph.



THOMASSIN Nicolas François Joseph (F-1833 / 1903). L. A. Né et mort à Mirecourt. Fils de Nicolas (1796 / 1876). Travailla chez Thibouville-Lamy (1870). Eut un fils luthier : Victor.



THOMASSIN Victor, dit T. Victor (F-1859 / après 1920). L. A. Fils de Nicolas-François-Joseph. Archetier à Mirecourt jusqu'en 1893, installé à Paris en 1895, émigra à Londres vers 1900. Signa ses archets "T.Victor".



TOURNIER Claude (F-1904 / 1992). L. A.



TOURTE Charles, dit Tourte.T (F-entre 1770 et 1775 / vers 1815). A. Fils de Nicolas Léonard.



TOURTE François Xavier, dit le Jeune (F-1747 / 1835). A. Frère de Léonard, François fut pendant 8 ans horloger. L'Abbé Sibire, en 1806, pense qu'il s'agit du "plus habile faiseur qui soit au monde… ayant porté l'art de fabrication des archets à un point de perfection inimité jusqu'à présent". Dans le chapitre consacré aux archets de sa méthode de violon (1832), Spohr écrit : "Les meilleurs et les plus recherchés sont ceux de Tourte… travail extrêmement précis et soigné…". Il travailla jusqu'à l'âge de 85 ans. Sa production est estimée à 5000 archets environ.



TOURTE Nicolas Léonard (ou Léonard Nicolas), dit l'Aîné (F-1746 / 1807). A.  Eut un fils, Charles, archetier également.



TOURTE Nicolas Pierre, dit le Père (F-vers 1700 / 1764). L. A. probablement menuisier à l'origine, établi à Paris en 1722, devint luthier en 1742. "Habile fabricant qui commença la réforme définitive de l'archet" (Fétis). Eut deux fils archetiers, Léonard et François.



TOUSSAIN : voir Toussaint



TOUSSAINT (ou Toussain) Auguste Eugène (F-1873 / 1954). A. Auguste travailla chez Charles Nicolas Bazin (le 2e) en 1901, Pierre Cuniot, et Victor-François Fétique (1921). Mort à Mirecourt.



TREBUCHET Nicolas Augustin (F-1806 / 1837). A. Mort à Mirecourt.



UGAZIO Georges (F-1897 / 1915). A. Né à Mirecourt.



VAILLANT Augustin (F-1765 / 1838). A. Frère de François. Mort à Mirecourt.



VAILLANT François (F-vers 1760 / après 1816). A. Frère d'Augustin.



VALOTTE Jean-Baptiste (F-1808 / après 1845). A.



VALOTTE Nicolas Frédéric (F-1825 / 1847). A.



VALTER Georges (F-1879). A.




VA-OU-IL-ME-PLAIT François (F-XVIIIe). A.  Facteur d'archets, né et établi à Mirecourt, où son nom figure dans les registres des contribuables en 1789.




VERNIER (ou VERNY) Jean-Baptiste Nicolas (F-début XXe). A. Apprenti facteur d'archets à Mirecourt, maître et marié le 15 avril 1777. (Reg. des contribuables de Mirecourt.)



Victor : voir Thomassin Victor, qui signa ses archets "T.Victor".



VIGNE (F-avant 1912 / après 1932). A.



VIGNERON (fils) André (F-1881 / 1924). A. Fils et élève de Joseph-Arthur, avec lequel il travailla et à qui il succéda en 1905. Assisté de Mars Auguste Husson et Louis Piernot vers 1920. Travailla également pour Marchand et Courvisier. Comme son père, il fut en relation étroite avec le violoniste Lucien Capet, pour étudier de nouvelles formes, dimensions et utilisations de l'archet.



VIGNERON (père) Joseph Arthur, ou Arthur Joseph (F-1851 / 1905). A. Formé par Claude-Nicolas Husson. Travaille chez Jean-Joseph Martin (1872) puis chez Gand et Bernardel à Paris (1880), où il s'installe en 1888, assisté de son fils André. On dit que son rythme de travail était d'un archet par jour.



VILLAUME Gustave (F-XXe). A.



VILLAUME Jean-Baptiste (F-XXe). A. Travailla pour François Lotte (1931).



VITTMER Charles Emile (F-1873 / 1915). A.



VOIRIN François-Nicolas (F-1833 / 1885). A. Fait ses études à 12 ans dans l'atelier de Jean Simon. Appelé le Tourte "moderne". Travailla chez Jean-Baptiste Vuillaume, son cousin, à Paris de 1855 à 1870, date à laquelle il se met à son compte. Engage dans son atelier Louis Thomassin (1872) puis Joseph Alfred Lamy (1876). Obtint une médaille d'or (posthume) à l'Exposition universelle d'Anvers de 1885 ; il avait auparavant déjà été récompensé au Portugal, en Angleterre, et deux fois à Paris (1867 et 1878). Le journal Le Ménestrel du 30 juin 1878 rapporte que des "luthiers-négociants" anglais firent des offres considérables à Voirin pour accaparer toute sa fabrication d'archets, à la condition qu'il ne les signe plus… Celui-ci refusa simplement, se bornant à répondre "qu'il devait son travail à son pays". Eut 3 frères (Charles-Louis, Joseph, Joseph-Antoine) et un cousin (François-Nicolas-Auguste).



VOIRIN Joseph (F-1837 / vers 1895). A. Frère de François-Nicolas. Probablement formé chez Jean Simon. Installé à Château-Thierry (1867), il dirige l'atelier de la Maison Gautrot (future Maison Couesnon), se faisant seconder par les frères lamy (Joseph-Alfred et Joseph-Jean-Baptiste).



VUILLAUME Jean-Baptiste (F-1798 / 1875). L. A. Fils de Claude François Vuillaume. Incontestablement un des meilleurs luthiers français du siècle. Formé dès l'âge de 12 ans, ouvrit son atelier à Paris en 1827. De grands noms y ont travaillé : Persoit, Peccatte (Dominique, François, Charles), Fonclause, Grand Adam, Henry, Maire, Voirin... Inventeur de l'archet métallique (1834), il en aurait vendu plus de 5000. Les violonistes comme Paganini et Bériot les apprécièrent, mais l'acier ne supplanta pas le bois (un des problèmes consistait à bien cambrer la baguette). Il inventa également une machine à dégrossir la baguette d'archet. Nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1851. Inhumé au cimetière de Montmartre, avec le violoniste Delphin Alard.



VUILLAUME Sébastien (F-1835 / 1875). L. A. Neveu du précédent. Unique possesseur de la machine à tailler les archets inventée par Jean-Baptiste Vuillaume (vers 1874) il continue la fabrication des archets d'après le système de son parent. Il décèdera la même année que JB Vuillaume.



WEIDHAAS Paul (D-1894 / 1962). A. Elève de Victor-François Fétique, chez qui il travailla.



WOLTERS Jean-Mathias (F-XVIIIe). L. A. D'origine allemande, établi à Paris, Faubourg St Antoine (1749). Possible "professeur" de Tourte Père.




(Sources et remerciements: Archives départementales et nationales. Roland Terrier. Ville de Mirecourt. Ville de Paris. Monique Gagneur. Gallica/Bnf.)