mercredi 22 juillet 2015

Apparition du mot "archetier"

Document : Charles Alfred BAZIN raconte... 
(Un enfant de Mirecourt / Hélène CLAUDOT-HAWAD)



Charles Alfred Bazin, archetier à Mirecourt
(cliché B. Lesaing)


C’est suite à la requête de Charles Alfred BAZIN auprès de l’Académie française  que le mot “archetier” (tant espéré par son grand-père et son père) a été introduit dans le dictionnaire de la langue française. Cette distinction était souhaitée par les luthiers fabriquants de violons, altos, violoncelles et contrebasses.

Lothaire Mabru, ethnomusicologue, dans "Comment la musique vient aux instruments: ethnographie de l'activité de lutherie à Mirecourt" (Pierron - 1998), page 84, nous détaille la ténacité de Charles Alfred BAZIN à arriver à ses fins :

"... Lui, fabricant d'archets, n'était en aucun cas un archetier puisque le mot n'existait pas. [Il] relance Madame Carrere, secrétaire de la Commission du dictionnaire à l'Académie française. En 1980, Charles BAZIN ne s'avoue pas battu. Il interpelle cette fois le directeur des éditions Larousse..."

A lire :  "Un archet - un auteur : Charles Alfred BAZIN"

(Sources: Lothaire Mabru - Hélène Claudot-Hawad - Les carnets de la Phonothèque - Bernard Lesaing / MediHal - Wikipédia - Atelier Sandrine RAFFIN | Archetiers)

Aucun commentaire: