jeudi 4 décembre 2014

Un archet - un auteur : Bernard Georges Louis MILLANT

Né en mai 1929 à PARIS (75), Bernard Georges Louis MILLANT est le fils de Max Stanislas MILLANT, luthier et de Suzanne LARDON.

Bernard MILLANT - MORIZOT Frères
(en bas à gauche)

Fils et neveu de luthiers, le jeune Bernard, alors pré-adolescent, est très observateur et réalise de ses mains, son premier violon. A la fin de ses études secondaires,doué pour le travail du bois, il entame alors son apprentissage à MIRECOURT (88 - Vosges), auprès d'un autre luthier connu et reconnu, Amédée Dominique DIEUDONNE (1890 - 1960).

Sa curiosité naturelle et les recommandations de son père lui font s’intéresser à l'art de fabriquer des archets. C'est auprès des frères MORIZOT (Louis MORIZOT Frères) qu'il effectue son stage qui influera, sans nul doute, une immense carrière vouée au métier d'archetier et aux archets.

Archet d'alto écaille et or - Bernard MILLANT
En 1950, de retour des États-Unis où il sera initié à l'expertise des instruments par Rembert Rudolph WURLITZER (1904-1963), il s'installe à son compte rue de Rome à PARIS.
Mais la crise que traverse alors le monde de la facture instrumentale ne l'épargne pas. Sa vie professionnelle est donc partagée entre lutherie et archèterie.

Le travail de Bernard MILLANT devient précis et réputé. Récompensé en divers concours européens, l'archetier réalise ses plus beaux spécimens en montage écaille et or avec incrustation, à la main, des fameuses fleurs de lys.
Novateur, et pour les besoins spécifiques de Léon PASCAL (1899 - 1969), professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris , il crée un archet d'alto quelque peu révolutionnaire, plus court avec une hausse décalée vers le bouton, qu'il signe "modèle Pascal".

En 1973, passionné par les archets, les archetiers et leurs Grands Maitres, Bernard MILLANT est nommé Expert près la Cour d'Appel et le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Après avoir cédé son affaire commerciale en 1989, véritable mémoire vivante de près d'un siècle d'archèterie, Bernard MILLANT est toujours aussi curieux de ce qui se fait dans les ateliers des nouvelles générations de fabricants d'archets.

Bernard MILLANT est Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres et Chevalier de l'Ordre National du Mérite.
Ses archets sont très recherchés et appréciés par les musiciens avertis et par les collectionneurs avisés.

(Sources : Bernard MILLANT - Wikipédia - Gallica / BnF - Société Cognier-Terrier - H el ene Claudot-Hawad. " La lutherie se meurt " - Atelier Sandrine RAFFIN - Archetiers - Anton LU)

Aucun commentaire: