lundi 29 octobre 2012

Un archet - un auteur : Jacques AUDINOT

Il y a 20 ans disparaissait Jacques AUDINOT (juillet 1992).
Né en novembre 1922 à HOUILLES (78 - Yvelines) d'une ancestrale famille de luthiers (depuis le début du XVIIIe siècle), Jacques AUDINOT entre en apprentissage vers 1936 dans l'atelier parisien de Roger et Max MILLANT, sous l'enseignement de son père, Pierre AUDINOT, et de Max MILLANT.
La Seconde Guerre mondiale le fera s'absenter du monde de la lutherie pendant quelques temps, s'engageant, lui aussi, dans la Résistance.

 

Dés son retour, alors que l'archèterie française commence son déclin, il va pourtant progressivement s'intéresser à celle-ci.
Et c'est entre 1955 et 1960, période difficile pour la lutherie française qui subit sa première crise internationale, que Jacques AUDINOT commence son initiation à la fabrication d'archets sous l'oeil attentif de son ami Jean-Jacques MILLANT, fils de Roger MILLANT.
En 1969, suite à la fermeture de l'établissement des frères MILLANT, il a l'opportunité de reprendre l'atelier de Gabriel HOUFFLACK  au 15 rue de Saint Petersbourg à PARIS (75008). Il y poursuit son activité de luthier tout en produisant des archets de très haute facture.
Inspirés par l'École de PECCATTE, ses archets sont principalement réalisés en montage ébène et or.
Jacques AUDINOT formera son fils Pascal à l'archèterie et lui cédera son activité en 1984.
La production d'archets de Jacques AUDINOT est fortement recherchée par des musiciens avertis.


(Sources : Hélène CLAUDOT-HAWAD - Albert JACQUOT - Bernard MILLANT - Etienne VATELOT - Roger VANNES - Google Maps - archives départementales - recherches personnelles).

2 commentaires:

Yann a dit…

Je vous remercie de faire connaître-aux personnes qui peuvent s'y intéresser-le travail remarquable qu'a accompli mon père durant ses années de lutherie-archèterie. Il a aimé passionnément son métier.

AUDINOT - LE COZ Dominique a dit…

Je vous remercie d'avoir fait connaître-aux personnes qui peuvent s'y intéresser-le remarquable travail que mon père a fourni,lors de ses années de lutherie/archèterie.
Il a exercé son travail avec passion.